Faire ou être Agile

Bien que les méthodes Agile ne soient pas récentes – le manifeste date de 2001 et les premiers travaux sur cycle de production itératif et incrémental des années 30-40 – elles connaissent un grand regain d’intérêt ces dernières années.

Ce regain est dû, à notre avis, au fait que les méthodes Agiles sont perçues comme la solution « miracle » au fait que

# Les cadences des demandes du Marketing et du Commerce notamment s’intensifient
# Ces demandes ne sont pas forcément très documentées
# Les sujets sont plus complexes, interconnectés et demandent de multiples compétences
# Les schémas directeurs classiques sont challengés par l’innovation continue
# (En corollaire) Le time-to-market est devenu primordial

Dès lors de nombreuses entreprises lancent leurs sprints, scrums, parlent MVP et Epics pensant ainsi résoudre tous leurs problèmes d’organisation et de projets sans modifier leurs ….organisations et modes projets !

Cela n’est pas un jugement, les frameworks agiles peuvent servir de boite à outils et la bonne méthode et celle qui fonctionne (dans un contexte donné) néanmoins quelques remarques / conseils nés de nos convictions et retours d’expérience.

L’Agilité confinée (c’est à la mode) aux seules équipes IT ne fonctionnera pas pleinement.

Il faut notamment que les métiers et le contrôle de gestion prennent en compte les changements engendrés : livraison de valeur par itérations (CAPEX), gestion de budget, gestion de Produit et non de Projet !

> En mode classique (en V, Waterfall) il s’agit de cadrer et figer un périmètre afin d’en prédire le coût et un planning de réalisation.

> En mode Agile : on part plutôt d’un budget alloué à la réalisation d’un produit (par itérations de valeurs) et on s’organise pour livrer le plus rapidement possible un MVP qu’on enrichit à chaque itération. On parle plus de design to cost an value. On ne consomme pas tout le budget tout de suite !

Sans parler des 4 valeurs auxquelles nous adhérons, deux des principes du Manifeste Agile nous tient à coeur ce sont

  • Privilégiez la co-location de toutes les personnes travaillant ensemble et le dialogue en face à face comme méthode de communication.
  • Réalisez les projets avec des personnes motivées. Fournissez-leur l’environnement et le soutien dont elles ont besoin et faites-leur confiance pour atteindre les objectifs fixés

Ces principes permettent de casser les silos organisationnels et de mettre en oeuvre le principe de subsidiarité, deux éléments à nos yeux importants à la réussite d’une aventure humaine telle que la réalisation d’une application IT complexe.

Pour résumer, sans être dogmatique, nous pensons qu’il faut penser l’Agilité pour l’ensemble des parties prenantes de l’organisation et non pas que les départements IT, casser les silos, faire confiance aux équipes terrain et adopter ou non tout ou partie d’un framework agile et ses rituels.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :